Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - super pouvoir ordinaire

Fil des billets

dimanche 27 mai 2007

Mes amis les geeks #6

%blogstrip%

dimanche 20 mai 2007

Mes amis les geeks #5

%blogstrip%

lundi 23 avril 2007

Le retour de l'homme invisible

%texte%

jeudi 13 octobre 2005

The hollowman toine

Cet année à l'IUP j’ai retrouvé un gars qui était dans ma classe en seconde au lycée.
Je l’avais remarqué assez tôt, et les quelques doutes que j’avais sur son identité s’estompèrent quand il serra la main d’un de mes bon amis qui lui aussi venait du même lycée.
Passant le fait sur mon invisibilité une fois de plus constaté, et m’en foutant quand même pas mal, 5 semaines s’écoulèrent tranquillement.
Et ce qu’il devait arriver arriva la semaine dernière …
Le cours avait commencé quand arriva la vieille connaissance. Pour faire une blague à son pote aussi en retard se met a la 1ere place qui vient près du bord de l’amphithéâtre c’est à dire à coté de moi, et laisse ainsi son pote en plan pour qu’il se mettre tout seul devant.
20 min passent, l’individu sus nommé joue aux jeux vidéos sur son portable, soudain c’est l’illumination, celui ci m’adresse la parole.
Extrait :
-Mais on se connaît non ?
-Oui oui on était ensemble en seconde.
-Comment tu t’appelles déjà ?
Pouf pouf échange des noms-prénoms.
-Ah oui maintenant je me rappelle mais je t’avais pas capté, t'avais les cheveux moins longs.
-Ah.
-Mais ça fait un moment qu’on est rentré pourquoi t’es pas venu me voir ?
-Beh pareil je t’avais pas vu.

Comme quoi même l’homme invisible peut être faux-cul.

lundi 19 septembre 2005

L'homme invisible

Il paraît que je passe souvent inaperçu, hier encore j’avais 20 ans au cinéma après la séance du « parfum de la dame en noir » j'en ai eu la preuve.
Vincent qui travaille à cap sud, se trouvait à 2 m de moi au moment ou je marchais vers la sortie. Je m'arrête et celui ci se dirige dans ma direction. Bref je croise son regard pendant qu’il me contourne ( à vue de nez j'aurais pu lui filer un coup de cheveux tellement il est passé près ) pour aller saluer ses collègues pour la fin de son service. Puis repars directement vers la sortie sans crier gare.
Je l'intercepte quand même, il me crie gare (il avait un train à prendre) mais le fait est qu'il ne m’avait pas vu du tout ! Ca m’étais déjà arrivé mais d’aussi près par quelqu’un d’aussi proche jamais. Imaginez de voir disparaître 19 ans de sa vie sur un regard....pas glop.

- page 1 de 2